Skip directly to content

Le calcul intensif, un vrai potentiel de développement

 

Quels que soient les domaines d'utilisation, pour faire face à l'accroissement considérable de la quantité d'informations numériques disponible et à la complexité croissante des systèmes à concevoir, la maîtrise des technologies de modélisation et de simulation, par le calcul haute performance (HPC pour "High Performance Computing"), est devenue une des clefs du succès.

Le HPC désigne l’utilisation de calculateurs puissants pour des applications scientifiques ou techniques. Ces nouveaux calculateurs ou ensembles de calculateurs (« clusters ») rendent possible un développement spectaculaire des performances des applications logicielles tout en ouvrant la voie à des applications inédites dans de nombreux domaines, industriels et de service, à forts enjeux économiques et sociétaux : aéronautique et spatial, transports, énergie, chimie, médecine et biologie, matériaux, environnement, multimédia ou finance…

Toutefois, pour des raisons à la fois techniques et économiques, l’accès au calcul haute performance reste difficile à ces acteurs fondamentaux de la croissance que sont les petites et moyennes entreprises innovantes. C'est pourquoi il est important de les accompagner dans cette démarche.C'est un outil fondamental pour la compétitivité et la capacité d'innovation des entreprises, industrielles et de service. Le HPC permet de développer des produits et des services ou de réaliser des recherches sans passer par les processus classiques d'expérimentation. On peut ainsi mettre au point des avions, des voitures ou des médicaments, en moins de temps et à un coût plus faible, et traiter d'enjeux de société inenvisageables jusqu'alors.

HPC-PME: un programme pour soutenir et accroître la compétitivité des PME

En cohérence avec le plan France Numérique 2012, GENCI, Inria et Bpifrance ont lancé le programme "Initiative HPC-PME", en partenariat avec cinq pôles de compétitivité bénéficiant chacun d’une forte implantation régionale, à la fois académique et industrielle : Aerospace Valley (aéronautique, espace, systèmes embarqués), Axelera (chimie et environnement), Cap Digital (contenus et services numériques), Minalogic (solutions miniaturisées intelligentes pour l'industrie) et Systematic (systèmes complexes).

Pôles partenaires

Partenaires académiques

Partenaires technologiques

Ce programme a pour objectif de développer l’accès des PME au calcul intensif au travers de projets d’innovation générateurs de compétitivité. L’enjeu est d’amener des PME à aborder la question du calcul intensif, à les aider à évaluer la pertinence au regard de leur modèle de croissance, à mobiliser les acteurs du calcul intensif à même de les aider, puis à construire leur projet de R&D à proprement parler dans une dernière phase. Enfin, le programme leur donnera accès à des moyens de calcul pendant la durée du projet.

Le programme est focalisé sur l’émergence et la construction de projets de qualité, en complément des outils de soutien à la R&D et à l’innovation déjà existants.

Objectifs, offre et fonctionnement

 

 

Fonctionnement

Le programme inscrit ses actions dans une dynamique de stimulation, de qualification, de maturation et de suivi des projets personnalisé et dans la durée.

La demande d’entrée dans le programme se fait par le dépôt en ligne d'un pré-dossier.

Un comité de suivi se réunit mensuellement (10 fois par an), examine les opportunités et valide les demandes. Il suit les projets tout au long de leur parcours dans le programme, depuis l’intention jusqu’au prototypage (notamment technique et financier), avant leur insertion dans les mécanismes de financement existants.

En amont, afin de sensibiliser les entreprises au calcul intensif et les encourager à identifier les opportunités pour leur propre croissance, le programme organise avec les pôles de compétitivité partenaires des événements destinés aux entreprises, afin de faire émerger et d’animer un réseau de PME innovantes autour du calcul intensif.

Témoignages

Des PME témoignent de l'influence du passage à la simulation et au calcul intensif sur leur croissance.